La réduction de 6 points du taux de la cotisation d’assurance maladie

Mis à jour le 23/08/2019

La Loi de financement de la Sécurité sociale pour 2018 a déterminé les conditions de transformation du crédit d’impôt pour la compétitivité et l’emploi (CICE) et du crédit d’impôt de taxe sur les salaires (CITS) en une réduction pérenne de cotisations patronales au 1er janvier 2019. Celle-ci a pris la forme d’une diminution du taux de la cotisation patronale d’assurance maladie de six points applicable aux rémunérations inférieures ou égales à 2.5 SMIC.

Qui peut en bénéficier ?

Tous les employeurs relevant de la MSA, soumis à l’obligation d’adhésion au régime d’assurance chômage, peuvent bénéficier de la réduction du taux de la cotisation d’assurance maladie. 
 
Les fonctionnaires détachés auprès d’un organisme ou d’une entreprise du secteur privé, soumis à l’obligation d’adhésion au régime d’assurance chômage, sont également éligibles à la réduction proportionnelle de la cotisation d’assurance maladie. 
 

Comment calculer la réduction ?

La rémunération ouvrant droit à la réduction du taux
La réduction de la cotisation patronale d’assurance maladie est applicable aux rémunérations inférieures à 2.5 SMIC au 1er janvier 2019. 
 
Dans ce cas, le taux de la cotisation patronale d’assurance maladie est fixé à 7%.
Dans les autres cas, il est évalué à 13%. 
 
La formule de calcul
A l’instar de la réduction générale des cotisations (RDF) et de la réduction des cotisations d’allocation familiale (AF), le calcul est réalisé pour chaque contrat. Celui-ci est réalisé annuellement sur la base de la rémunération versée au titre de la période d’emploi.
 
Il est possible de réaliser le calcul par anticipation sur les cotisations dues au titre d’un mois civil, et une régularisation est ensuite effectuée : 
  • soit en fin de période (dernier mois ou trimestre de l’année), 
  • soit de manière progressive.
 
Par exception, pour les salariés en contrat de mission, la réduction est calculée par mission et non annuellement. 
 
Le montant du SMIC doit être ajusté dans les mêmes conditions que pour la réduction générale (Fillon).
 
Pour les salariés à temps plein mensualisés (dont la durée de travail correspond à la durée légale), le montant du SMIC annuel à retenir est le résultat de la formule suivante : 
 
(SMIC horaire x 35 x 52/12) x 12
 
Pour rappel, le SMIC horaire pour l’année 2019 est de 10.03 euros brut.
 
Pour les salariés à temps partiels, ou n’entrant pas dans le champ de la mensualisation, ou la rémunération n’est pas calculée sur une base correspondant à la durée légale du travail, le montant du SMIC doit être corrigé selon la formule suivante :
 
Durée de travail prévue au contrat de travail au titre de la période de présence dans l’entreprise / durée légale du travail
 

Quelles sont les démarches à effectuer ?

La déclaration du montant de la cotisation d’assurance maladie se fait sur une base individuelle dans la DSN (bloc S21.G00.81, rubrique 001 de la norme DSN) :
 
  • En 2019, le montant de la cotisation d’assurance maladie est déclaré sans distinction sur le code dédié : "075. Cotisation assurance maladie" 
 
  • A compter du 1er janvier 2020, la norme DSN évoluera pour intégrer la déclaration des montants de la cotisation d’assurance maladie selon la rémunération avec les codes dédiés suivants : 
Rémunération Code dédié pour la déclaration
Rémunération inférieure à 2.5 SMIC "0.75. Cotisation assurance maladie"
Part des rémunérations supérieures à 2.5 SMIC "907. Complément de cotisation d’assurance maladie"
 

Règles de cumul 

La réduction de la cotisation d’assurance maladie est cumulable avec :
 
  • une autre exonération totale ou partielle de cotisations sociales ;
  • les assiettes forfaitaires maintenues par décret ; 
  • la déduction forfaitaire spécifique (DFS).

En cas de cumul avec une assiette forfaitaire, il convient de prendre en compte la rémunération au réel pour déterminer l’éligibilité à la réduction.
 
En cas de cumul avec la DFS, la base de rémunération de la cotisation d’assurance maladie se calcule sur la base de la rémunération après application de la déduction.

 
SOURCES
 
  • Article 9 – Loi n°2017-1836 du 30 décembre 2017 de financement de la Sécurité sociale pour 2018
  • Article L.241-2-1 du Code de la Sécurité sociale
  • Instruction interministérielle DSS/5B/2019/141 du 19 juin 2019 portant diffusion du document "questions-réponses" relatif à la mise en œuvre de la baisse du taux de cotisations d’assurance maladie et du renforcement de la réduction générale des cotisations et contributions sociales à la charge des employeurs